ADDER BASE OPERATION ADDER, Irak, le 22 avril 2009 - La 19ème division de l'armée irakienne a envoyé ses troupes terrestres et ses moyens de soutien aérien pour mener le premier exercice de tir à l'arme armée à grande échelle, baptisé Opération «Rugissement du lion». dans le sud de l'Irak le 19 avril.

«Ils ont fait de l'excellent travail», a déclaré le major général Michael Oates, commandant de la 10e division de montagne de l'armée américaine. "L'armée irakienne est là pour défendre ses citoyens et protéger leurs frontières."

Un peloton de soldats irakiens a atterri près de la zone ciblée sur un simulacre de champ de bataille dans des hélicoptères de l'armée de l'air irakienne pour capturer des criminels fictifs. Ils ont avancé dans des formations en coin tout en s'appuyant sur la couverture du terrain.

Sur appel d'un expert irakien en matière de tir, des soldats américains de l'équipe de combat de la 4e brigade de la 1ère division de cavalerie ont lancé des obus d'artillerie Excalibur à une trentaine de kilomètres, tandis qu'un équipage irakien et américain tirait des mortiers de 120 mm à l'explosif. depuis une position adjacente au point d'insertion d'air.

La 41e brigade des incendies a tiré son système de roquettes multiples à partir de la base d'opérations avancée Garry Owen, tandis que les avions de combat de l'US Air Force ont largué une munition d'attaque directe de 500 livres pour une finale explosive.

«C’était un bon exercice pour nous», a déclaré Brig Staff. Le général Jabar, commandant adjoint de la 10e division. «La brigade des couteaux longs nous a apporté tout le soutien dont nous avions besoin. Nous entretenons de bonnes relations sociales et professionnelles avec les [soldats de la brigade]. Nos soldats ont été parfaitement entraînés par les longs couteaux.

Le sous-officier supérieur responsable des équipes de mortier a déclaré que son équipage entraînait ses homologues irakiens pour la majorité de ce déploiement actuel.

«Ils vont par étapes, là où nous allons les observer, ils font tout», a déclaré le Sgt. Daniel Pilewski, chef de section de mortier du 2e Bataillon du 7e Régiment de cavalerie.

Bien que les soldats de Long Knife aient administré les mortiers, ce sont les Irakiens qui ont mis l'acier sur la cible.

"Nous sommes capables et capables de défendre nos citoyens et notre pays", a déclaré Jabar. "Nous pouvons utiliser des canons et des avions. Il suffit d'acheter et de les entraîner."

L'entraînement a renforcé les capacités de l'armée irakienne et instauré la confiance des soldats.

"Je pense que la situation sécuritaire est meilleure dans notre région", a déclaré Pvt. Ali Helal Mayah, un soldat irakien. «Nous avons pu atténuer les accidents en devenant une armée plus forte. Cette formation nous rend plus forts et la brigade des couteaux longs nous donne de nouvelles compétences. "

Les soldats de Long Knife ont encadré les Iraquiens depuis leur arrivée dans la région des trois provinces de Dhi Qar, Muthanna et Maysan en juin.

«C'est probablement une chance unique dans la vie ou de la génération d'aider une autre armée à développer ses normes», a déclaré le sergent d'état-major de l'armée. Randy Rice, sergent de mortier de peloton du 2e bataillon du 7e régiment de cavalerie.