WASHINGTON - Des pirates somaliens ont tiré mercredi sur un navire marchand battant pavillon des États-Unis au sud du golfe d'Aden, ont rapporté des responsables militaires. Les pirates ont attaqué le bateau à moteur Liberty Sun avec des armes légères et des grenades propulsées par fusée. L'équipage a émis un appel de détresse reçu par la garde côtière américaine.

"Les pirates ont échoué dans leur tentative d'embarquement à bord du navire", a déclaré le lieutenant de marine Nate Christensen, porte-parole de la 5e flotte de la marine à Bahreïn. "L'USS Bainbridge, qui se trouvait à proximité, a réagi en veillant à ce que Liberty Sun ne soit pas menacé." Les pirates s'étaient enfuis au moment de l'arrivée de Bainbridge.

Le USS Bainbridge a participé au sauvetage du capitaine Richard Phillips, capitaine du navire Maersk-Alabama, capturé par les pirates le 8 avril. Des pirates avaient capturé Phillips à bord d'un bateau de sauvetage.

Lorsque le Bainbridge est arrivé, l’équipage s’est assuré que le Liberty Sun était en sécurité et a transféré un détachement de sécurité à bord du navire marchand, a déclaré un porte-parole du département de la Défense chargé des affaires publiques. Environ 20 citoyens américains composent l'équipage du Liberty Sun. Le navire transporte une aide alimentaire de World Food, CARE, World Vision et de l'Agricultural Cooperative Development International.

Le Liberty Sun continuera d’atteindre sa destination initiale, Mombasa, au Kenya, a annoncé le porte-parole. La mission de Bainbridge au Liberty Sun retardera le retour de Phillips aux États-Unis. Il devait rejoindre son équipage à Mombasa pour son vol à destination de la base aérienne Andrews, dans le Maryland, a précisé le porte-parole, mais voyagera désormais séparément.