Le traitement de la nouvelle carabine TTR et du GI Expert 1911 pour la première fois a créé des images mentales de troupes aéroportées tombant en masse derrière les lignes ennemies pendant la Seconde Guerre mondiale. Et ça devrait! La base sous-jacente dans chacun remonte à des concepts éprouvés au combat. Outre le caractère suggestif du nom de l'entreprise, les responsables de l'application de la loi peuvent être certains que cette combinaison est conçue pour eux.

PARA est mieux connu pour sa gamme de 1911 de grande qualité et de grande capacité, notamment les modèles populaires LDA et HAWG. Alors, je m'attendais à devoir répondre à quelques questions lorsque j'ai demandé à un certain nombre de députés du shérif de Caroline du Nord de m'aider à évaluer la nouvelle carabine de Para. Je ne peux pas vous dire combien de fois j'ai entendu quelqu'un demander: «Depuis quand Para a-t-il commencé à fabriquer des fusils?». La question suivante était généralement: «Est-ce juste un autre fabricant qui copie le RA?» Eh bien, pas exactement. Un simple coup d'œil au Para TTR (fusil tactique à cible) contredirait ma réponse à cette dernière question, mais le fait est que Para nous a donné quelque chose de différent.

Une fois que vous avez dépassé les limites habituelles du TTR, vous remarquerez le Stock de déploiement rapide (RDS) créé par YHM (Yankee Hill Machine) qui réduit la longueur totale de près de 10 pouces une fois plié. Il a le profil général du stock pliable d'un M4 mais le RDS est extrêmement fin. Comme si le poids de la monture n'était pas suffisant, cinq trous sont percés sous le peigne pour un gain de poids similaire à celui de l'anorexique.

Comme un M4, tirer sur un levier situé en dessous permet à l’opérateur d’effondrer ou d’agrandir le stock pour mieux soulager les yeux, s’adapter au gilet pare-balles essentiel à la mission ou modifier la taille hors tout pour entraîner un grand nombre de tireurs. Tirez vers le haut près du récepteur inférieur et le stock se plie vers la gauche pour une longueur compacte de 26, 25 pouces, pratique pour la manutention dans des espaces restreints ou le stockage dans des véhicules de patrouille. Très vite, le stock se balance rapidement et s’épanouit. En ce qui concerne les élingues, une encoche horizontale est intégrée dans la crosse pour celles qui nécessitent un filetage et une fixation à oeillet pivotante est placée près du récepteur pour une fixation unique en un point.

Juste avant de tirer le premier coup, tous les députés se préparaient à vivre une expérience angoissante. Pour ceux qui sont familiarisés avec le système de recul du M4 intégré dans un support tubulaire, le fin stock de pliage en acier du Para semble inconfortable et est absent de l'ensemble tampon / ressort de rappel du M4. En se rappelant la taille du porte-boulon d'un AR et ne voyant aucun endroit où le transporteur pourrait voyager dans le stock YHM, tout le monde s'est rendu compte que quelque chose à propos du Para était différent. En appuyant sur la gâchette sans ressentir le moindre recul, il devint évident que quelque chose était différent.

La plus grande différence entre les carabines Para TTR et les autres carabines de type AR réside dans le système d'exploitation. Sous licence de ZM Weaponry, le Para TTR utilise un système DIGS (Retarded Impingement Gas System) conçu par Allan Zitta pour permettre au tireur de revenir plus rapidement que tout autre fusil de sa catégorie. Le système utilise une clé de gaz modifiée unique dotée d'une tige de commande nickelée qui traverse le récepteur supérieur et passe du canon au bloc de gaz où il recouvre le tube à gaz chromé.

Pendant la mise à feu, les résidus de gaz ont des difficultés à interférer avec le fonctionnement du TTR car le tube à gaz ne pénètre jamais dans le récepteur. Le ressort de rappel entoure la tige de commande et fait office de système tampon / ressort conventionnel dans un assemblage de série d'un AR. L'emplacement du système à ressort pousse le fusil sur la cible plutôt que vers le haut et dans votre épaule. Le porte-boulon a également été raccourci de 2, 90 pouces, l'empêchant de se déplacer au-delà de la longueur du récepteur et permettant l'utilisation d'un stock repliable.

La poignée de charge est plus robuste et comporte un canal qui redirige tout gaz se dirigeant vers le visage du tireur sur le côté. Dessiner la poignée de chargement sur le TTR s'apparente davantage à dessiner la corde d'un arc qu'à charger un AR typique. C'est parce que vous étirez le système de ressort de la tige d'opération plutôt que de le compresser. Verrouiller le verrou à l'arrière signifie toujours que la poignée de charge est toujours rentrée dans le récepteur.

Le relâchement de l'action permet au ressort de la tige de commande d'entraîner le porte-boulon avec une force telle qu'il est difficile d'imaginer une situation dans laquelle il serait nécessaire d'utiliser l'assistance avant pour verrouiller le boulon dans la chambre. Combinez le fait qu'une faible quantité d'encrassement de carbone pénètre jamais dans la chambre avec l'avantage du ressort de tige op se traduit par une fiabilité accrue.

Le contrôle de l'avant du fusil est confortable avec le protège-main rond en aluminium flottant qui comporte un système à quatre rails à l'avant du fusil. Le rail supérieur prolongé du handguard est indexé sur le rail intégré du récepteur supérieur et offre à l'utilisateur une possibilité de monter des améliorations de la vision, telles que la vision nocturne ou des loupes, au-delà du système de vision principal.

L'enlèvement de champ du récepteur supérieur sur le TTR commence par le rail supérieur et est différent d'un AR typique. Appuyez sur un piston à ressort et faites glisser la barre supérieure du protège-main vers l’avant pour l’enlever. Tirez le ressort d’action vers l’arrière et retirez le clip de retenue en le ramenant en avant. Avec la partie supérieure cassée, style fusil de chasse ou complètement retirée du récepteur inférieur, retirez la poignée de charge en la tirant vers l’arrière du récepteur. La poignée de charge entraîne également le support de boulon et la tige de commande. Désassemblage, entretien et maintenance sont identiques à un fusil AR typique.

Le récepteur inférieur porte la marque «ZM» sur le côté gauche du puits du magazine et le logo «Para USA» sur le côté droit. L'intérieur était un déclencheur exceptionnel qui a constamment éclaté à un peu moins de 4, 5 livres. Une prise confortable est obtenue en enroulant la main de tir autour d'une poignée de pistolet tactique ambidextre de la CAA. Le fusil est venu avec un chargeur de 30 cartouches, mais pour ce test, les députés ont voulu faire l'expérience des performances de ce fusil avec le dernier chargeur d' Armatac à deux cartouches de 150 cartouches .

Optique
Etant donné que ce fusil est une carabine tactique, j’ai choisi d’évaluer le Para TTR avec un viseur reflex Meprolight M21 comportant un réticule «X» unique plutôt qu'une lunette de grande puissance. Le choix peut négliger le potentiel de précision réel du TTR mais si les députés du shérif achetaient des fusils Para TTR à la suite des données recueillies lors de ce test, il serait probablement préférable de signaler les résultats attendus en utilisant des optiques auxquels ils seraient plus susceptibles de répondre. .

Choisir le Meprolight M21 offrait un avantage, car il peut être utilisé en tandem avec ou sans la nouvelle loupe 3x fixe MX3 avec leviers de largage à dégagement rapide. En regardant à travers le Meprolight, la faillibilité d'un point rouge à 4 ou 2 MOA disparaît parce que le centre même du «X» est absent. La précision dépend plus de la capacité du tireur à maintenir un point de visée que de la taille ou de la luminosité du point.

Impressions de tir
Pour obtenir une représentation précise des performances de ce fusil entre les mains de nos troupes, nous avons obtenu le boîtier de la pointe verte M855 de Lake City à 62 grains, qui est devenu important pour tester le fonctionnement du Armatac CL-Mag, un amateur de munitions . Inversement, Hornady a soutenu cette évaluation avec deux charges différentes de leurs munitions très respectées TAP (Tactical Application Police).

Le temps passé dans le champ de tir déterminerait la précision de la carabine en ce qui concerne un large éventail de poids de grain et le décalage entre la pointe balistique plus rapide à 55 grains et la queue de bateau à 75 grains percutante. Nos objectifs étant définis, nous avons chargé le chargeur de 30 cartouches fourni avec un ballon militaire pour composer le Meprolight.

La visualisation dans le Meprolight a été une expérience brève, heurtant une plaque d'acier de 12 × 18 pouces à 50 mètres du début. Quelques tours des vis d'élévation et de dévidage avec le bord d'une caisse usée ont redirigé les groupes afin qu'ils se chevauchent au centre de la plaque.

Installés sur un banc à 100 mètres, nous avons concentré notre attention sur le placement de groupes de 3 coups sur du papier. La première était la pointe verte militaire M855 à 62 grains. Avec une moyenne légèrement supérieure à 3000 pieds par seconde (ips), les munitions militaires ont été la charge la plus rapide du test. Cependant, c'était incohérent et les groupes erratiques ont illustré le fait. La plupart des groupes mesurés entre 1 et 2 pouces mais deux groupes extrêmes mesuraient plus de 4 pouces, le pire étant enregistré à 4, 25 pouces. Le meilleur groupe du groupe militaire a été licencié tôt et mesurait un incroyable pouce 0.82.

Tester le Para TTR avec les munitions Hornady TAP allait être une expérience différente. Ces charges sont conçues pour les applications LE nécessitant des performances de terminal améliorées avec une expansion et une fragmentation rapides. Stabilisant les charges, chaque tireur a tiré 3 cartouches du grain 55 et l'a immédiatement suivi avec 3 cartouches du grain 75 sur une cible. Cela nous permettrait d'identifier et de mesurer un changement d'impact. Hornady appelle la cartouche TAP à 55 grains la charge «urbaine». Il offre une vitesse élevée dans les carabines à canon court. Doté d'une pointe en polymère, il constitue un bon choix lorsque le risque collatéral est présent mais que la pénétration est importante. La charge TAP de qualité correspondante à 75 grains est la plus lourde des offres TAP de Hornady, bien adaptée aux applications de tireur d'élite LE et aux barils avec une torsion de 1 à 7 pouces à 1 sur 9 pouces. La balle à 75 grains pénètre plus profondément et transfère plus d'énergie à la cible que toute autre charge de TAP dans ce calibre.

À 100 verges sur le papier, le Para TTR a favorisé la charge de TAP à 75 grains avec une taille moyenne de groupe de 3 rondes mesurant 1, 69 pouces. Le meilleur groupe de 75 grains mesurait 1, 13 pouces avec le viseur réflex Meprolight et une loupe 3x. Ce groupe rivalise avec de nombreux fusils de type AR testés dans ces pages avec des lunettes de visée de tireur d'élite de haute puissance.

La charge TAD à 55 grains de Hornady servirait ce fusil de manière optimale dans les opérations à courte portée en raison de la balistique terminale révélée lors de tests de gélatine antérieurs. Sur papier à 100 mètres, la moyenne des groupes était de 2, 78 pouces, le meilleur groupe découpant les trous à seulement 1, 38 pouces de distance.

Lors de l’analyse de ces cibles, la découverte la plus intéressante a été la découverte d’un décalage d’impact minimal à 100 verges. Avec la balle plus légère à 55 grains volant plus haut et à droite, la différence entre les deux élévations était en moyenne de 1, 28 pouces d’altitude et de seulement 1, 62 pouces d’altération.

Le Para TTR et le CL-MAG Armatac 150 tours ont fonctionné sans faille, sans confitures ni confitures d'aucune sorte. Comme les munitions militaires étaient déjà préchargées dans des clips, le chargement du chargeur Armatac à pleine capacité a été simplifié grâce à l'utilisation d'un chargeur rapide NcSTAR. Tirer à travers 150 balles d’OTAN difficiles à trouver de 5, 56 mm était une expérience rare et satisfaisante, mais le canon flottant a rayonné de chaleur en guise de protestation. Ce qui est presque passé inaperçu, c’est l’absence de recul en feutre, un produit du système d’exploitation unique et le poids supplémentaire du chargeur équilibré de 150 cartouches.

Notes finales
La Para USA TTR n'est pas la carabine M1 stockée dans le bois, mais elle possède certaines qualités de manipulation similaires à celles requises par les forces de l'ordre. Même dotée d'un ensemble d'options réalistes, la carabine Para TTR offre aux défenseurs publics un avantage tactique.