1 sur 5 CH_Kimber Sapphire Ultra2 0634_phatchfinal
Apparence et performance à la hauteur - le Sapphire Ultra II de 9 mm comporte une glissière à bordure gravée, des poignées G10, une sécurité du pouce ambidextre, un marteau squelettisé et bien plus encore.

2 sur 5 SLIDE_phatchfinal

3 sur 5 REAR_phatchfinal

4 sur 5 BARREL_phatchfinal
Kimber a intégré de nombreuses caractéristiques améliorant les performances dans le Sapphire, notamment un baril sans bague et une tige de guidage sur toute la longueur.

5 sur 5 IMG_2982-A_phatchfinal
Le nouveau CDP de Kimber pourrait bien révolutionner les pistolets de poche .380 ACP, tout comme le Kimber Solo l’a fait pour les sous-compactes de 9 mm.

Le modèle Colt 1911, conçu entre 1905 et 1910 par John Moses Browning, est l’une des armes à feu américaines les plus célèbres de l’histoire, non seulement vénéré comme arme de poing principale de l’armée américaine de 1911 à 1985 (et les variantes modernes sont toujours couvertes par les États-Unis). Special Ops), mais aussi comme plate-forme pour une multitude d'autres calibres au cours du siècle dernier, y compris 10 mm, 7, 65 mm, .38 Super, .38 AMU, .38 Special Wadcutter, .380 ACP, .22 Long Rifle et 9mm. Colt a offert ce dernier dans les années 50 en tant que variante du Colt Commander. Disponible en tant que calibre optionnel pour les modèles pré-Série 70, Série 70 et Série 80, le 9 mm n'est pas étranger à la plate-forme 1911 - ni à l'un des plus célèbres fabricants américains de pistolets 1911, l'armurier new-yorkais Kimber.

Ultra-Unique

Kimber signifie qualité artisanale, et ses semi-autos offrent un niveau d’ajustement, de finition et de performance qui dépasse les versions de production traditionnelles de la 1911. La nouvelle édition spéciale Saphir Ultra II 9 mm est l’une des plus attrayantes interprétations du vénérable John M. par Kimber. Conception Browning.

Kimber a offert les 1911 en 9 mm depuis le milieu des années 1990. Avec un canon de 3 pouces, le Sapphire Ultra II est essentiellement une version étendue de l'Ultra Aegis II. Comme le compact Aegis II, le Sapphire utilise le cadre en aluminium satiné argent KimPro II de Kimber. Cependant, le Sapphire prend un cran avec une diapositive accrocheuse à bordure gravée dans un bleu irisé. La finition à revêtement PVD de l'Ultra II est exceptionnellement durable (résistante aux rayures) et facile à nettoyer. La même teinte bleue saphir brillante est utilisée pour le déverrouillage des diapositives, les sécurités du pouce ambidextre aux dimensions généreuses, le marteau squelettisé, le garde-fou allongé et la sécurité des poignées, le déverrouillage du magasin et même les vis à tête hexagonale maintenant les poignées G10 bleues correspondantes. La gâchette en aluminium de la couleur assortie a une finition argentée satinée contrastante.

Le Sapphire Ultra II est trop joli pour tirer, mais c’est exactement ce que le pistolet est conçu pour le faire, et il le fait très bien. Lors d'un récent test de portée, le compact 9 mm était chargé de cartouches Hornady Critical Defence FTX 115 grains, Hornady Critical Duty 135 grains FlexLock et super chauffées CorBon + P 115 grains DPX, atteignant des vitesses à la bouche de 985 pieds par seconde ), 950 ips et un fumeur de 1 170 ips respectivement pour une cible située à 21 pieds (7 yards). Les trois types de munitions ont été conçus pour une pénétration élevée et une expansion rapide - c'est-à-dire la puissance de freinage - et c'est exactement ce que vous attendez d'un canon défensif dans votre pistolet sous-compact.

Le recul des trois était très gérable, malgré le canon de 3 pouces et les dimensions réduites du Kimber. En ce qui concerne la précision, avec la charge de Hornady Critical Defence, tous les coups sont passés dans les 10 et les X, le meilleur des groupes mesurant 1, 25 pouce avec deux paires qui se chevauchent. Les quatre serrés mesuraient seulement 0, 87 pouces! Avec plus de puissance, le Critical Duty était réparti en ligne presque droite à 1, 75 pouce du centre des 9 et 10 anneaux. La charge chaude CorBon, quant à elle, a livré un groupe de 2, 1 pouces dans l’anneau 9 à 2 heures avec deux chevauchements. Tous étaient des coups en cinq points, une masse centre-corps-atteinte sur une cible de silhouette standard B-27.

La poignée étroite et mince du Sapphire Ultra II, suffisamment grande pour accueillir une main moyenne, est dotée d'une gâchette courte et d'un talon légèrement arrondi, ce qui en fait le pistolet idéal pour les personnes aux mains plus petites. L'utilisation de viseurs nocturnes en tritium noir mat, en forme de coin, offre une vision claire du jour et de la nuit, et la conception du viseur profilé est également moins susceptible de s'accrocher si elle est retirée de la dissimulation. Le saphir convient parfaitement au transport dissimulé: il mesure 0, 87 cm de moins et 0, 5 cm de moins que le Commander, et mesure seulement 6, 8 pouces de long, 4, 75 pouces de hauteur et un peu plus de 1 pouce de largeur. Avec son cadre en aluminium, le pistolet pèse 25 onces vides.

Cette édition spéciale Kimber Sapphire Ultra II, conçue pour répondre à la demande à court terme, ne sera disponible que dans environ un an. Et vous ne le trouverez pas dans le catalogue 2013! Si vous lisez ceci et que vous aimez le pistolet, hâtez-vous et appelez Kimber.

Plus de centrales

Le CDP II Ultra (groupe de défense personnalisée) est une autre variante de 9 mm similaire au Saphir Ultra II, mais avec un cadre en aluminium noir mat (KimPro II), une glissière en acier inoxydable argentée satinée, des poignées en bois de rose et du tritium Meprolight Tritium à trois points. vues. Au prix de 1 331 $, le fusil est également disponible chambré en .45 ACP. Comme le Ultra II, le CDP est un pistolet idéal à porter caché.

Le micro-compact Kimber Solo Carry de 9 mm, plus petit, est le nec plus ultra en matière de semi-autos de 9 mm à l’échelle réduite. Disponible en trois variantes, dont l’un avec les Lasergrips Crimson Trace (Solo Carry CDP LG), le micro-compact Kimber de 9 mm utilise une conception à percussion et un cadre en alliage léger. Il ne mesure que 5, 5 pouces de longueur, 3, 9 pouces de hauteur et 0, 995 pouces de largeur, et a un poids de 17 onces vide. Le Solo Carry met la barre très loin pour la conception semi-automatique micro-compacte. Spécialement conçu pour le tir de munitions défensives haute pression dans la gamme des 124 à 147 grains - ce qui est à peu près ce que vous voulez dans un pistolet à main de légitime défense -, le Solo doit faire face à une concurrence acharnée de la part de Ruger, Sig Sauer, Kahr et autres. Aucun, cependant, n'est aussi svelte ou aussi léger que le Solo.

Pas beaucoup plus grand que la plupart des .380, la compacité du 9mm Solo est saisissante. Les contours du cadre de style 1911 du pistolet sont lisses et bien arrondis; l'orifice d'éjection est festonné, ce qui contribue à une éjection plus douce et à l'esthétique extérieure. Les bords inférieurs de la diapositive sont incurvés vers l’avant, à l’avant du cadre, créant ainsi des contours doux qui facilitent le repositionnement. Une version de magazine ambidextre, pouvant être actionnée avec le pouce ou le doigt de la gâchette, est une autre fonctionnalité bienvenue. Le Solo est également doté de coffres-forts ambidextre dimensionnés pour réduire l'effort requis pour la mise en place et le relâchement, tout en restant suffisamment petits pour accueillir un vêtement et ne pas les prendre.

Plutôt que d'utiliser une conception de gâchette et de marteau de style 1911, le Solo utilise un système à deux étages alimenté par un attaquant. Lorsque la glissière est cyclée, la gâche est précontrainte entre 88% et 90%. La détente nécessaire pour décharger le Solo ne représente que 10 à 12% de l’effort total nécessaire pour terminer le cycle et libérer le percuteur. Même si Kimber décrit le Solo comme une «action simple», il s’agit d’une opération à double action, presque. Puisqu'il n'y a aucun moyen de désamorcer un solo une fois qu'une ronde est chambrée, elle devient une action simple et est destinée à être transportée dans un état armé et verrouillé avec la sécurité en place, comme un 1911. Cependant, lors du tir du Solo, la première partie de la détente est utilisée pour faire avancer le buteur des 8% à 10% restants avant la sortie, tout comme un semi-automatique à double action, mais avec beaucoup moins d'effort de traction. En résumé, il s’agit de plus d’une action simple que de moins d’une action double. Nous allons avoir besoin d'une nouvelle terminologie pour le Solo.

Le prochain Kimber Micro CDP, classé dans le format .380 ACP, constitue une étape supplémentaire. Le Micro CDP ressemble à première vue à une version Kimber du Colt Mustang Pocketlite. Nous allons retenir notre jugement jusqu'à ce que les pistolets de production arrivent et qu'ils soient disponibles pour les tests et l'évaluation, mais le Micro CDP pourrait constituer une avancée aussi importante pour les semi-autos de poche que le Kimber Solo, pour la cartouche de 9 mm. Restez à l'écoute pour en savoir plus. Pour plus d'informations, appelez le 888-243-4522 ou visitez kimberamerica.com.